Patrimoine religieux

Du chemin de croix qui serpente au dessus de l'église vous aurez une vue panoramique sur le village et ses hameaux.

Un simple coup d'œil suffit à repérer les villas isolées dans leur parc, autour du village.
Au sommet du chemin, le cimetière recèle les impressionnants tombeaux des familles revenues enrichies d'outre-Atlantique.

Plus encore que les autres communes de la vallée, Jausiers est constituée d'une collection de hameaux qui chacun cultive un territoire agricole ou pastoral et un particularisme jaloux de petite république : Les Sanières, Guéniers, Lans... chacun voit Jausiers de son clocher.

Le chef-lieu, le Planet, a comme argument fédérateur d'être au carrefour des torrents : Ubaye, Abriès, Riou Versant, Les Sanières, Les Combettes, les Esminjauds... et des routes : la route de Cuneo en fond de vallée, l'itinéraire des cols vers la vallée de La Tinée et Nice.

Église Saint Nicolas de Myre

Construite vers 1686, l'église Saint Nicolas de Myre est le plus grand édifice baroque du pays de la Durance, et a connu par la suite plusieurs transformations. Elle est classée Monument Historique depuis 1921.
Elle est dédiée  à Saint Nicolas, évêque du IIIe siècle de la ville de Myre (aujourd'hui en Turquie).
La façade Sud (le chevet de l'église est tourné vers le Nord), est sobre et ne laisse pas apparaître la somptuosité intérieure de forte inspiration italienne ; il faut rappeler que la Vallée de l'Ubaye n'est française que depuis le traité d'Utrecht en 1713, subsiste donc une forte influence culturelle. 

Cet édifice offre au visiteur une belle surprise par le contraste entre la simplicité de son architecture extérieure et la richesse de son décor intérieur. Ses proportions et son décor sont en accord avec le style de la Contre-Réforme : le Baroque. Ici, il est moins théâtral et chargé qu'en Italie du Nord, en Autriche ou en Espagne.
C'est un très bel ensemble, homogène et de qualité. La nef, large et haute est ouverte par un berceau percé de "pénétrations" qui apportent de la lumière.
Huit chapelles latérales peu profondes se font face. Elles sont toutes ornées de retables et de belles toiles des 17e et 18e siècles...

Clocher - Chemin du Chastel - Cimetière

À l'approche du bourg, ce qui enchante à Jausiers c'est son clocher. Il se dresse à flanc de montagne sur un éperon rocheux qui surplombe l'église et le centre du village.
Aujourd'hui lieu de promenade, il est aussi chemin de croix. Suivez-le depuis l'église, il vous mènera au clocher puis à la table d'orientation d'où vous aurez une vue panoramique sur le bassin jausierois.
Entrez dans le cimetière laissez vous surprendre par l'agencement et la richesse des constructions funéraires symbole et démonstration de la réussite de certaines familles en Louisiane et au Mexique.  

Chapelle des Pénitents

La confrérie des pénitents de Jausiers est fondée en 1641. Dans l'acte de fondation on trouve parmi les confrères les noms de membres de toutes les grandes familles du village, ceux que l'on peut désigner comme les "paysans-entrepeneurs", ayant une solide assise agricole et développant des activités d'industrie et de commerce. Sa fondation suit de peu l'expulsion des protestants de la vallée de Barcelonnette et la vente forcée de leurs biens (1628-1634).
La confrérie peut donc apparaître aussi comme une institution de prière et de solidarité capable de répondre à la demande spirituelle de jausierois qui auraient préféré une conversion de façade à l'exil.

Les chapelles et les églises à découvrir

Saint Roch, Saint Sébastien, Sainte Catherine d'Alexandrie, Notre Dame de La Salette, Notre Dame del Bosc, Saint Jacques, Saint Antoine...  situées dans les quartiers du village.